UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité

Vos chroniques France Bleu du Week End

Vos chroniques France Bleu du Week End

Chronique « Quick Conso » (7 h 15 – 8 h 15 – 9 h 15 – 15 h 15 le samedi et le dimanche).

Samedi 04/03
Bloctel : un bilan mitigé

Six mois après le lancement de la liste antidémarchage Bloctel, c’est un incontestable succès populaire : 6 millions de numéros de téléphone recensés à la mi-décembre.

Du côté de l’efficacité, en revanche, le bilan est plus mitigé. 60 % des inscrits à Bloctel ayant répondu à l’enquête de l’UFC-Que Choisir disent avoir constaté une baisse du nombre d’appels, mais dans une proportion négligeable. Seulement 18 % d’entre eux trouvent que les appels ont « beaucoup baissé ». 40 % n’ont pas vu de changement.

L’autre point noir concerne les réclamations : il faut chaque fois transmettre d’une série de renseignements, comme le numéro de ­l’appelant, le nom de la société ou son domaine d’activité.

À la mi-décembre, seules 500 entreprises avaient adhéré au système et deux avaient été sanctionnées, mais le gouvernement annonce près d’une centaine de procédures en cours.

Des efforts à confirmer

Pour que les appels diminuent, il faudrait aussi que les amendes soient plus dissuasives (elles sont plafonnées à 75.000 €) et, surtout, que les noms des sociétés adhérentes à Bloctel soient rendus publics. Mais le Ministère s’y refuse.


Dimanche 05/03
Santé : indépendance des médecins

Les étudiants en médecine restent sous l’influence des laboratoires.

Seulement 9 sur 37 facultés de médecine en France mènent une action pour préserver leurs étudiants de l’influence commerciale des laboratoires pharmaceutiques (avec un cours sur les conflits d’intérêt).

C’est le cas de la faculté de médecine d’Angers, qui est même allée un peu plus loin dans la démarche, encore très modeste.

Ce constat est tiré d’une enquête minutieuse menée par des membres de l’association pour une formation et une information médicale indépendante (Formindep), soutenue par l’Association Nationale des Étudiants en Médecine de France (ANEMF).

Aux États-Unis, la première édition du classement des facultés de médecine par l’association des étudiants avait également montré une très faible mobilisation contre les liens d’intérêt. Depuis, les choses ont évolué : les deux tiers des écoles affichent désormais un score élevé.

En 2013, une étude a établi que les médecins sortant des facultés les plus vigilantes sur ce point avaient de meilleures pratiques de prescription.


Mars 2017 par l’UFC-Que Choisir de Nantes