UFC-Que Choisir de Nantes

Alerte méfiez-vous, Litiges

Comment BT CONCEPT Éco se fait passer pour ENGIE

Nous avons démontré, à l’aide de témoignages écrits, les procédés employés par l’entreprise BT CONCEPT auprès des consommateurs démarchés par ses employés : ceux-ci se font trop souvent passer pour des « représentants ENGIE ».
Ils prétendent par exemple être chargés de vérifier vos installations (« vous n’êtes peut-être pas conforme ! »), ou vos contrats (« vous n’avez peut-être pas les nouveaux tarifs ? »). En somme, ces individus sortis de nulle part (personne ne leur a demandé de passer) se transforment en missionnaires d’un improbable service public. Pour renforcer cette impression, ils utilisent un badge ENGIE sur le vêtement, ou l’emblème de ce fournisseur sur leurs documents, et le tour est joué…
Nous avons donc dénoncé ces pratiques, plus particulièrement de la part de BT CONCEPT (puisque c’est de loin le plus grand nombre de litiges ou de signalements), auprès de l’administration des fraudes (DDPP49 : cette entreprise a son siège dans le MAINE-ET-LOIRE), ainsi qu’auprès d’ENGIE.
La réaction est très décevante.
Pour l’administration, cela peut se comprendre, parce que l’efficacité des sanctions dépend encore beaucoup du Procureur, qui a souvent d’autres priorités pour la répression de la délinquance.
Mais lorsqu’il s’agit d’ENGIE, on peut s’attendre à ce que cette importante entreprise, exerçant toujours le monopole de la fourniture du gaz au tarif réglementé (persistance de l’ancien monopole GDF), ait les moyens de sanctionner une entreprise utilisant son emblème et son nom pour ses activités commerciales, dans le cadre d’une convention qui devrait prévoir ces dérapages.
En effet, EDF et ENGIE, titulaires l’un et l’autre d’un monopole en fourniture d’énergie, et bénéficiant surtout d’une notoriété, voire d’une qualité d’image auprès de la population, ont depuis longtemps « labellisé » l’usage de leur nom par les entreprises du secteur des chauffagistes, pour faire simple. On les appelle « partenaires BLEU CIEL » (pour EDF), ou « partenaires DOLCE VITA » (pour ENGIE).
Alors, nous avons pensé que les responsables d’ENGIE seraient en mesure d’enquêter et de réagir rapidement sur les pratiques de BT CONCEPT, suite à notre signalement.
Nous apprenons seulement 5 mois plus tard, par la représentation nationale, que BT CONCEPT a fait l’objet de « sanctions », selon la « Responsable des relations externes » d’ENGIE, dans les termes suivants
« Notre marque a été retirée des devis et documents clients. Il est probable que des documents avec le logo circulent encore un certain temps, le temps que les stocks des commerciaux terrains soient renouvelés et que tous appliquent scrupuleusement les consignes (…). Il a été demandé à tous les commerciaux, terrain et télévendeurs de ne plus présenter le partenariat ENGIE (…). Les cartes d’accréditations ont déjà été retirées aux vendeurs et doivent nous être renvoyées (…). Concernant l’évolution de leurs pratiques commerciales, le fait de ne plus présenter le partenariat ENGIE en est la première articulation. Le dirigeant, suite à cet épisode, se séparera de ses vendeurs les moins scrupuleux et fera de nombreux rappels de consignes, en parallèle d’actions de contrôle de la qualité des ventes réalisées. La période de probation ira au-delà de 3 mois ».
Il est difficile de croire cet innocent « dirigeant » (sans doute Bruce BELLOEIL, président de la holding, ou Philippe THORIN, son directeur). On imagine bien que c’est lui, et pas un subalterne, qui donne les consignes aux vendeurs, pour écumer les campagnes en vue de travaux bien chers et inutiles (soit parce qu’ils ne sont pas pertinents, soit parce qu’ils sont mal faits, comme l’a montré le jugement dont nous avons publié l’essentiel dans CONSO’NANTES de juillet 2017).
Voici comment ENGIE présente son « partenariat » sur son site
« Certains de nos partenaires ont une « force de vente » en porte à porte, qui propose des offres d’énergie et de services. Ils ont  pour mission de vous proposer l’offre énergie la plus adaptée à votre situation. Notre conseil : si l’un d’entre eux frappe à votre porte, demandez-lui de vous montrer sa carte d’accréditation ENGIE. Tous les vendeurs ENGIE en possèdent une, et c’est le seul moyen d’être sûr que cette personne fait bien partie du partenariat ENGIE ».
Autrement dit, ENGIE fait comme si les pratiques commerciales trompeuses utilisant son nom et ses marques relevaient uniquement d’entreprises qui ne sont pas agréées par ENGIE. L’affaire BT CONCEPT démontre bien que non.

Octobre 2017 d’Hervé LE BORGNE