UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité

Vos chroniques du 17 et 18 février

Chronique « Quick Conso » (7 h 15 -8 h 15 -9 h 15 -15 h 15 le samedi et le dimanche) :
17/02 : Internet : sites de ventes immobilières.
18/02 : Alimentation : les promesses de COMME J’AIME.

Internet : sites de ventes immobilières
Un petit nombre d’opérateurs promettent aux particuliers la vente rapide de leur logement, pour un prix astronomique, et un résultat improbable. Beaucoup de particuliers sont victimes.
Quand on veut vendre son logement, on peut s’adresser à un agent immobilier, et il n’y a rien à payer, ni pour le vendeur, ni pour l’acheteur, tant que la vente n’est pas signée définitivement : c’est la loi.
Si l’on s’adresse à une publication d’annonces, c’est un coût raisonnable, même dans un journal, et même sur internet.
Mais il existe une arnaque très ancienne, qui consiste à faire payer au vendeur une somme énorme, pour une publication quasiment inexistante.
Un éditeur d’annonces sans public occupe les litiges de QUE CHOISIR depuis plus de 20 ans, sous des appellations successives : PANORIMMO d’abord, puis Partenaire-europeen.fr ces dernières années, et maintenant « L’IMMOBILIER 100 % ».
Cet intermédiaire arrive à convaincre de malheureux particuliers de souscrire un crédit, pour payer très cher des parutions fantomatiques (aucun lecteur ou visiteur). Mais une fois le bien vendu, il faut encore rembourser le crédit…

Alimentation : les promesses de COMME J’AIME
Les formules d’amaigrissement sont très peu réglementées, ce qui multiplie les publicités alléchantes, mais bien décevantes, de ces programmes très chers et incertains.
Avec un impressionnant matraquage télévisuel, le programme alimentaire COMME J’AIME promet beaucoup, mais il faut y regarder de plus près
D’abord, cette formule repose sur le principe bien connu de restriction calorique, dont l’efficacité sur la durée est très contestée. Les premiers résultats sont spectaculaires mais à terme, 8 personnes sur 10 reprennent du poids, car le corps se rattrape des privations passées.
Ensuite, c’est très cher : dans le programme de base sur 8 mois, il faut compter au moins 350 € chaque mois. Les repas sont livrés à domicile prêts à consommer, mais il n’y a aucun produit frais. Il faut donc acheter séparément les fruits, légumes, laitages, protéines suggérées par COMME J’AIME, pour garder l’équilibre…
Enfin, rien n’est vraiment garanti, malgré l’annonce publicitaire. Si le client n’est pas satisfait, au bout d’une semaine maximum, il doit renvoyer à ses frais les 10 kg de produits restants.

Février 2018 par l’UFC-Que Choisir de Nantes