UFC-Que Choisir de Nantes

Litiges, Utile et bon à savoir

Bon à savoir

Voyages : recours en cas d’incident
Les mésaventures à l’occasion un voyage ne sont pas rarissimes, et mieux vaut prendre quelques précautions pour faire valoir une réclamation.
Les voyages réservent encore trop souvent de mauvaises surprises, mais le client n’est pas démuni en cas d’annulation, retard, ou changement de programme.
L’annulation du voyage par le professionnel ouvre droit à une option pour le consommateur : il peut accepter les propositions de remplacement, ou exiger le remboursement intégral de ce qu’il a payé. Dans le cas d’un séjour à forfait auprès d’une agence de voyages, il a droit à une  indemnité en plus, pour toute annulation moins de 30 jours avant le départ (c’est le même barème que pour une annulation par le client).
En cas de retard ou d’annulation de vol, un Règlement européen prévoit un barème d’indemnisation forfaitaire, selon la distance parcourue. Cette solution est la seule envisageable en cas d’achat de vol sec, sans prestation de séjour, même auprès d’une agence de voyages : seule la compagnie aérienne est responsable.
Il est toujours plus prudent de garder des traces de l’incident : attestation de retard ou d’annulation, témoignages et photos sur place.

Pratique : déménager plus sûrement
Le déménagement par un professionnel est un épisode à risques, comme le prouvent les dossiers de litiges de l’UFC-Que Choisir. Conseils pour déménager plus sûrement.
Un déménageur professionnel sérieux est répertorié dans le registre des transporteurs : il vaut mieux vérifier cette condition élémentaire, si l’on ne choisit pas de faire le travail soi-même, avec des amis.
Il faut surtout se méfier des entreprises furtives, ou non certifiées : beaucoup de ces professionnels recrutent des employés non qualifiés pour les périodes de charge.
Précautions basiques pour un professionnel : l’examen préalable du mobilier à transporter, les contraintes d’accès au logement de départ et à l’arrivée. Mieux vaut éliminer le prétendu déménageur qui se dispensent de ces préalables techniques.
Surtout, il faut prendre le temps, à la livraison, de tout vérifier : ouvrir tous les colis avant de ranger, compter les objets.
Le client consommateur dispose d’un délai de 10 jours pour faire une réclamation.

Septembre 2018 par l’UFC-Que Choisir de Nantes