UFC-Que Choisir de Nantes

Litiges, Utile et bon à savoir

Bon à savoir


Alimentation : enquête sur les circuits courts
Les consommateurs s’approvisionnent de plus en plus auprès de petits producteurs, sans intermédiaire, au moins pour les fruits et légumes. QUE CHOISIR a mené l’enquête.
La proportion du commerce alimentaire en direct reste assez faible (environ 10 %), par rapport aux circuits de la grande distribution.
Mais la tendance s’amplifie, et pas seulement chez les urbains militants : les Français sont de plus en plus nombreux à préférer les circuits courts, c’est-à-dire l’approvisionnement auprès du producteur lui-même, soit sur place à la ferme ou en magasin de producteur, soit par livraison au domicile ou en point relais.
L’enquête menée par les associations locales de l’UFC-Que Choisir montre que les prix sont avantageux : ils sont nettement moins élevés que dans la grande distribution, à qualité comparable (en bio ou conventionnel), pour les fruits, les légumes, la viande ou le poisson.

Pratique : recouvrement amiable, l’arnaque
Le recouvrement amiable est une spécialité très lucrative. C’est une arnaque lorsqu’il s’agit d’une somme contestée, donc sans réelle validité.
Beaucoup de gens sont effrayés par les menaces des sociétés de recouvrement, même lorsqu’ils n’ont rien à se reprocher.
Il ne faut jamais payer quand la « créance » est contestable : les sociétés de recouvrement ne servent qu’à intimider, mais elles n’engagent pas de procès (recouvrement « amiable », cela veut dire non judiciaire).
Il n’y aura donc jamais de vraie poursuite judiciaire, malgré les menaces en ce sens. Et sans jugement, un huissier ne peut opérer aucune saisie, ni sur les meubles ni sur un compte bancaire ou une voiture.
C’est bien simple : il ne faut jamais répondre à une société de recouvrement (c’est même très risqué, en fonction de ce qu’on écrit). Si vous avez une vraie dette, non discutée, payez-la au créancier principal, mais surtout pas à son fantôme !

Septembre 2018 par l’UFC-Que Choisir de Nantes