UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité, Non classé

Commerce : appels clients en numéros surtaxés

Trop d’entreprises commerciales dissimulent leur numéro d’appel non surtaxé pour les clients qui veulent de l’aide ou réclamer. C’est pourtant obligatoire, pour tous. Mais il faut chercher longtemps pour certains sites. Les clients n’ont pas intérêt à payer pour se plaindre.
La loi oblige toutes les entreprises à mettre à disposition de leurs clients un numéro d’appel gratuit pour tout ce qui relève du service après-vente.
Beaucoup d’enseignes ont compris qu’il valait mieux mettre en avant un numéro surtaxé, dédié à tous les usages, ce qui accessoirement rapporte de l’argent.
C’est ainsi que certains grands noms de la vente en ligne se font une spécialité de la dissimulation du numéro gratuit, et obligatoire, pour inciter le maximum de clients à composer le numéro surtaxé.
Parmi les bons élèves, on peut citer AMAZON, IKEA, DECATHLON, GIFI, mais aussi SEPHORA, TRUFFAULT, ou encore ZALANDO et VENTES PRIVÉES.
Quelques grandes enseignes ne jouent pas le jeu. Par exemple CDISCOUNT ne mentionne pas son numéro gratuit sur le site, alors que le numéro surtaxé à 4 chiffres figure à chaque page. RUEDUCOMMERCE cache soigneusement son numéro gratuit. Les sites de BOULANGER, DARTY, FNAC, RAKUTEN demandent un peu moins d’efforts de recherches pour les clients.
Payer la marque pour faire une réclamation, renvoyer un article, ou avoir un suivi de livraison, c’est vraiment ballot.
Pour les clients qui auraient du mal à trouver, il suffit de consulter le site QUECHOISIR.ORG : la liste des principaux numéros est en accès libre.

Août 2019 par l’UFC-Que Choisir de Nantes

Même catégorie

NETFLIX augmente encore

NETFLIX augmente encore

13 septembre 2019
Rendez-vous Conso

Rendez-vous Conso

4 juillet 2019