UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité

Liberté chérie

Au jour du déconfinement, nous vivons une liberté retrouvée, célébrée, magnifiée.
Mais quel sens peut avoir la liberté, pour un prisonnier en longue peine, pour ceux qui sortent d’un régime d’oppression, pour celle qui a échappé à une condition d’esclave ?
Et quel sens avons-nous donné à la liberté depuis que nous avons le droit de circuler au-delà de 100 km, d’aller au restaurant, de nous promener sur la plage ?
Ne gâchons pas pour autant notre plaisir, dans l’attente du déconfinement total (qui ne signifiera pas non plus, paraît-il, absence totale de contraintes).
Vous verrez que des lois, règlements, principes de respect pour la liberté de l’autre, viendront encore réfréner nos ardeurs.
Mais préparez-vous quand même, car je vais vous sauter au cou, vous couvrir de baisers, vous sortir en boîte, vous serrer longuement la main, vous faire des confidences au ras des moustaches ou des lèvres, vous étreindre avec férocité, vous sourire, grimacer, tirer la langue, rouler des yeux.
Promis, juré, je vais vous faire tout cela, à la suite, sans hésitation ni réserve. Je ne vais même pas faire de différence : que vous soyez jeune, fort, méchant, malade, obèse, jolie comme une fleur, asiatique, Esquimau, policière, agent immobilier, ou fonctionnaire des impôts.
Bon, je me suis un peu lâché les phalanges, là. Vous pourriez vous dire : « Celui-là ne s’est pas arrangé avec la crise », ou bien au contraire : « En voilà un de changé en mieux ».

Allez, à votre bon cœur, et restez libres !


Juin 2020 par Jean BOURDELIN

Même catégorie

Consommez !

Consommez !

31 mai 2020