UFC-Que Choisir de Nantes

Nos enquêtes

La traditionnelle enquête prix a 30 ans !

L’enquête sur les prix pratiqués dans la grande distribution est publiée dans notre revue QUE CHOISIR depuis 30 ans ! A cette occasion, nous sommes revenus sur la première réalisée en 1984 : dans l’intervalle, les rayons de la grande distribution ont bien changé…
Les produits existant en 1984, et encore disponibles aujourd’hui, sont plutôt moins chers qu’ils ne l’étaient il y a 30 ans, par rapport au salaire moyen net en vigueur, calculé par l’INSEE.

Le protocole de l’enquête

Entre le 20 septembre et le 4 octobre 2014, nos enquêteurs ont relevé dans les hypermarchés et supermarchés de Loire Atlantique, ou par internet sur les services drive, les prix de 80 produits : 60 % de marques nationales et 40 % de marques de distributeurs (MDD). Le choix du panier reflète la consommation moyenne d’un ménage en grandes surfaces, et contient des produits de 6 grands rayons : épicerie, laitages, fruits et légumes, viandes, boissons, enfin produits non alimentaires.

Les prix

L’ouest confirme sa position la moins chère de France, là où la guerre des prix est la plus acharnée. L’UFC-Que Choisir l’a souvent constaté : le facteur qui pèse sur les prix est l’intensité de la concurrence.
Notre panier, toutes enseignes confondues, revient en moyenne à 377 € sur le plan national, et à 366 € en Loire Atlantique. Le prix pour un panier identique est donc inférieur de 11 €, dans la région nantaise.
L’idée que les prix sont plus intéressants dans les hypermarchés reste toujours d’actualité. Pourtant, les super U, qui sont des magasins de taille moyenne, constituent une heureuse exception, puisqu’ils concurrencent avec succès les magasins AUCHAN et INTERMARCHÉ, en général plus grands qu’eux.
Les magasins LECLERC rétrogradent à la seconde place, juste derrière les hypermarchés GÉANT, mais l’écart est néanmoins très faible : notre enquête montre que les écarts entre les deux distributeurs sont souvent symboliques. Localement, ils sont respectivement 7,2 % et 6,9 % moins chers que la moyenne nationale. A la troisième place, nous retrouvons les hyper U, avec un indice à 5,4 % en dessous de la moyenne nationale. En habituel dernier, nous retrouvons MONOPRIX, avec un panier 14,8 % plus cher que la moyenne nationale. L’enseigne justifie ce positionnement par la situation du magasin en hyper-centre et un côté épicerie fine, qui manque à certains de ses concurrents.
Globalement, entre septembre 2013 et septembre 2014, l’UFC-Que Choisir constate une baisse des prix de 0,79 %. Tous les rayons affichent des prix en baisse pour le troisième trimestre 2014.

Les services « Drive »

Les produits préalablement commandés sur internet, sont ensuite directement chargés dans le coffre de la voiture du client par un employé du magasin.
Ces dernières années, les drives ont constitué l’un des changements les plus visibles intervenus dans la grande distribution. Pour le moment, tous les distributeurs affirment que les prix en ligne sont identiques à ceux des magasins classiques. A plus ou moins court terme, néanmoins, il est fort probable que les drives deviendront payants. La préparation des commandes est un service supplémentaire qui requiert de la main d’œuvre. Beaucoup de drives perdent aujourd’hui de l’argent, mais il est vrai que cette formule a permis de maintenir un chiffre d’affaires qui se réduisait depuis 2011, pour la première fois dans l’histoire de la grande distribution en France.

Rappel

Le droit de relever les prix n’est pas limité aux seules enseignes entre elles : les associations de consommateurs ont le droit de noter les prix en magasin, sans fournir de justification, ni avoir à donner le motif de leur action.


Août 2015 par l’UFC-Que Choisir de Nantes