UFC-Que Choisir de Nantes

Environnement, Transports

Nouvelle tarification des Transports Express Régionaux (TER) en PAYS DE LA LOIRE: Pour l’UFC-Que Choisir, il faut avant tout des trains à l’heure!

La nouvelle tarification des TER proposée ce jeudi 22 mars par le Conseil régional des PAYS DE LA LOIRE fait suite à la mise en place de la nouvelle convention entre la Région et la SNCF.
A propos de cette nouvelle convention, l’UFC Que Choisir veut souligner l’importance, pour les usagers, de la qualité du service de l’offre de transport.
En effet, des objectifs ont été fixés dans cette convention : diminution du nombre de retards et de suppression de trains, amélioration du confort des voyageurs.Mais pour que ces objectifs soient atteints, il faudra que la Région fasse tenir ses engagements par la SNCF, ce qui est loin d’être gagné !
A propos de la réforme tarifaire, l’UFC Que Choisir des PAYS DE LA LOIRE approuve les inspirations de cette refonte : augmenter la fréquentation des TER (en particulier par des voyageurs occasionnels) et contenir l’apport financier de la Région au fonctionnement du service. Mais notre association tient à formuler des réserves sur certaines des orientations retenues :
  • Les multiples offres tarifaires forment un tableau complexe pour les utilisateurs du train (malgré la volonté de simplification), et la multiplicité des « cartes commerciales » ajoute à cette complexité. A titre d’exemple un voyageur faisant des parcours réguliers entre Le Mans et Nantes et utilisant indifféremment des TGV et des TER, devra acheter 2 cartes commerciales (celle de SNCF et celle du TER).
  • L’accès aux différents services ferroviaires n’est pas garanti à des conditions simples et convenables, sur le territoire de la Région PAYS DE LA LOIRE et des Régions limitrophes (TGV, INTERCITÉS, TER…). Il faudrait pour cela obtenir rapidement des accords tarifaires avec les régions limitrophes pour les abonnés comme pour les porteurs de cartes commerciales.
  • L’augmentation des tarifs pour les abonnés est importante et brutale, de plus de 50% sur 3 ans dans de nombreux cas (et même 114 % pour Nantes-Angers), alors que dans la convention avec la SNCF, la hausse était annoncée à hauteur de 15 % sur cette même période.
  • Ces hausses de tarifs ne pourraient être justifiées et acceptables qu’avec une amélioration significative de la qualité de service, ce qui est loin d’être le cas actuellement, selon les signalements qui nous parviennent des usagers (retards, trains bondés ou supprimés). Comment justifier une hausse moyenne des abonnements de plus de 50 %, alors que plus de 12 % des trains sont en retard dans les horaires de fréquentation par les abonnés ?
Pour L’UFC Que Choisir des Pays de la Loire, le premier défi à relever par la Région est de contraindre la SNCF à un saut de performance sur la qualité de service : cela incitera davantage d’usagers à emprunter le train, et cela augmentera ainsi les recettes.

Mars 2018 par Gérad ALLARD

Même catégorie

Rendez-vous RADON

Rendez-vous RADON

12 décembre 2018