UFC-Que Choisir de Nantes

Alerte méfiez-vous, Litiges

ED OUEST fait aussi dans l’arnaque

Un couple de consommateurs de CLISSON a voulu porter à notre connaissance une mésaventure dont a été victime une de leurs amies, habitant SAINTE-PAZANNE, par nature très soucieuse de l’état d’entretien de sa maison.
Contactée au téléphone par une personne qui se recommande d’EDF, cette personne vivant seule avait accepté un rendez-vous avec un technicien, dans le but de faire le point sur l’isolation de sa maison et, le cas échéant, de lui expliquer les aides dont elle pourrait bénéficier.
Le lendemain, le technicien se présente à son domicile et propose d’examiner les combles de sa maison : tout va bien côté isolation, mais il explique (à l’appui de photos prises avec son téléphone), que la charpente est infestée de cossons, et qu’il est donc urgent de la faire traiter.
La cliente formule un doute sur la provenance des photos, mais il lui montre par la date enregistrée dans le téléphone qu’elles ont bien été prises le jour même (?).
Il propose alors les services de sa société, ED OUEST (« Énergie durable de l’Ouest », à VERTOU), puis établit un « bon de commande » dont les délais d’exécution sont indiqués « à définir », au prix de 2.640 €.
Mais la cliente a regretté très vite d’avoir signé aussitôt, et s’est interrogée sur l’honnêteté du procédé, comme sur l’utilité véritable de ces travaux.
Elle a pris contact avec un artisan charpentier des environs, pour avoir son avis. Ce professionnel a visité lui aussi les combles, et lui a confirmé l’arnaque : l’ossature était en bon état, sans aucune infestation d’insectes quelconques, et le mieux était d’annuler cette commande sans objet.
C’est ce qu’a fait sans tarder la victime de ce procédé peu recommandable, en adressant un courrier… recommandé à l’entreprise ED OUEST.
Notre commentaire :
L’épisode relaté par nos correspondants montre bien ce qu’il y a de pire, dans les pratiques commerciales des entreprises du bâtiment qui procèdent par déplacement d’un commercial au domicile :
  • Solliciter chez eux des particuliers souvent sélectionnés dans l’annuaire (une femme seule, par exemple).
  • Se faire passer pour une entreprise qui inspire confiance (EDF).
  • Diagnostiquer un prétendu danger, à l’aide de procédés trompeurs.
  • Proposer des travaux inutiles à un prix élevé, avec une « remise » aussi improbable qu’inexpliquée (120 € ici).
Nous avons examiné le « bon de commande » rempli à la main par ce commercial. Tout y est foutraque :
  • Il s’agit d’un traitement des bois « préventifs » (sic), alors que s’il y a déjà infestation, c’est un traitement curatif qui est nécessaire.
  • Le délai d’exécution est « à définir », alors que la loi oblige tout professionnel à mentionner la date au plus tard qu’il propose pour la réalisation de son travail, surtout pour les travaux d’intérieur.
  • Le produit de traitement prévu (DALEP D’XYL) est annoncé comme « certifié label excelle + », alors que cette appellation n’existe pas (en tout cas pas dans le bâtiment), et que la fiche technique du fabricant ne mentionne aucun label ni certification de qualité.
Les travaux de rénovation ne sont pourtant pas la spécialité de l’entreprise ED OUEST, dont les activités déclarées sur son site se limitent à « Électricité, Ventilation, Chauffage, Plomberie ».
On se demande alors pourquoi cette société pratique le démarchage téléphonique pour des travaux d’isolation. On comprend encore moins en quoi un commercial de la société ED OUEST peut diagnostiquer ou conseiller un traitement contre les insectes xylophages.
Cherchez l’erreur, mais restez vigilants, comme cette habitante de SAINTE-PAZANNE.

Mai 2018 d’ Hervé LE BORGNE