UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité

Pas de panique, ça ira mieux

Déconfiné, pas déconfit : voir les jeunes envahir les espaces verts donne aussi de l’espoir aux plus âgés.
Cette semaine de mai, les parcs urbains de l’agglomération nantaise sont ouverts au public, après le déconfinement.
Me voilà en route pour le grand Blottereau, magnifique espace, favorable à une promenade tranquille, avec prairies, plan d’eau, végétation variée et bancs publics.
Le temps est magnifique, chaleur honnête et léger vent rafraîchissant.
Le parc, habituellement assez tranquille, vit son premier jour de déconfinement. Après environ deux mois de « rester à la maison », il se peuple d’une affluence également tranquille, avec une prédominance de la jeunesse. Elle va de la petite enfance jusqu’aux adolescents, occupés sur trottinettes, jeux de ballon, échanges avec les copains-copines.
Et là, brutalement, simplement en contemplant le spectacle, me voilà envahi par un grand sentiment de sérénité. Je ne sais pas pourquoi, en les voyant, je me dis : ceux-la  sauront construire l’avenir, écarter les obstacles, inventer de nouveaux rapports de société. C’est curieux, ce sentiment de confiance qui me tombe sur la tête, non pas comme un coup de massue, mais comme une bassine de jouvence.
Alors, je reprends mon petit bout de chemin, d’un pas plus guilleret.
Il est très probable que ma génération porte plus ou moins la responsabilité de la crise sociétale qui apparaît, et dont le problème sanitaire n’est vraisemblablement qu’un aspect. Mais peut-être peut-elle aussi se dire qu’elle a modestement participé à l’éclosion de nouvelles générations pleines de vigueur et de créativité.
Confiance en chacun et bon vent à tous.

Mai 2020 par Jean BOURDELIN