UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité

Commerce : abonnés TÉLÉFOOT en colère

La crise sanitaire aura été fatale à la nouvelle chaîne payante TÉLÉFOOT, moins de 4 mois après son lancement. Les abonnés sont en colère, et réclament le remboursement d’un service inexistant. Ils pourront cesser de payer les échéances à venir, mais le remboursement des sommes payées d’avance est incertain.
La chaîne TÉLÉFOOT annonce l’arrêt total et définitif de ses diffusions des championnats de France de football.
Des centaines de milliers d’abonnés (environ 500.000, selon l’Équipe) vont devoir rompre, avec des modalités différentes selon leur contrat.
Pour les abonnés directs à la chaîne TÉLÉFOOT
Le plus simple est d’abord d’arrêter le paiement, s’il est fractionné en mensualités par prélèvements. C’est une démarche très simple et gratuite, auprès de la banque : le client peut interrompre définitivement tout prélèvement qu’il avait autorisé. Ensuite, et au besoin, la résiliation de l’abonnement est de droit, pour motif légitime (absence de contrepartie), sans délai ni pénalité. Cette solution est valable même pour les abonnés engagés sur 12 mois.
Il sera plus difficile aux clients qui ont payé d’avance un an d’abonnement, à prix avantageux, de se faire rembourser. Même si cette réclamation est justifiée, une faillite probable la rendra infructueuse.
Pour les abonnés dans un forfait de télécommunications
Les opérateurs comme ORANGE, SFR ou FREE qui proposaient TÉLÉFOOT dans un bouquet de chaînes, ont annoncé que la résiliation de cette option serait possible et gratuite, dans leur contrat.
Mais ces opérateurs, qui ont négocié ces séries sportives au forfait, parmi d’autres programmes, ne rembourseront pas la disparition de l’une d’elles. Seule exception possible : l’offre RMC, pour laquelle TÉLÉFOOT représente plus de la moitié de la prestation. Les abonnés peuvent valablement réclamer une réduction, ou le remboursement, en contrepartie de cette privation importante de la prestation.

Février 2021 par l’UFC-Que Choisir de Nantes