UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité

Mutuelles santé, sans Harmonie

Chacun cherche à être bien remboursé pour ses dépenses de soins : c’est une des conditions pour se garder en bonne santé, avec l’information et l’hygiène de vie. Mais trouver un organisme fréquentable et avantageux n’est pas chose facile. Pour ceux qui ne sont pas salariés, notre association peut vous aider.
Obligatoire, mais pas pour tous
La sécurité sociale est obligatoire, pour tous. C’est aussi un droit, d’où la gratuité pour les plus démunis, qui ont accès à la CMU (couverture maladie universelle).
Mais l’assurance maladie ne couvre pas la totalité des dépenses, surtout depuis les progrès des techniques de soins. Elle ne rembourse pas bien non plus l’optique, le dentaire, l’audition, même si cela va s’améliorer, dans les prochains mois (on parle de « zéro reste à charge » dans ces trois domaines, au moins pour des formules de base).
Le rôle de l’assurance complémentaire santé est d’améliorer le remboursement du régime général. Cette couverture est obligatoire pour tous les salariés, mais c’est aussi un marché.
Chez les salariés, c’est l’administration (dans le secteur public) ou l’entreprise (dans le privé) qui sélectionne un organisme de son choix, et participe au financement. Les salariés supportent donc un coût plus faible, mais ils n’ont pas le choix.
Il reste les non salariés (travailleurs indépendants, étudiants, retraités), qui doivent trouver l’organisme idéal, c’est-à-dire avec de bonnes garanties, à un coût supportable.
Pour cela, il faut savoir s’orienter dans un marché très encombré, par les compagnies d’assurance comme par les centaines d’organisme du monde de la mutualité.
Une démarche originale
La fédération UFC-Que Choisir s’intéresse à ce marché, pour des raisons de pouvoir d’achat, de concurrence et d’accès aux soins. Elle a mis en ligne un comparateur qui permet de s’orienter dans les offres d’une cinquantaine d’organismes (mutualistes ou non).
Certaines grandes villes de France ont aussi une démarche très responsable dans ce domaine, avec des propositions d’assurance santé répondant à un cahier des charges, et réservées aux habitants.
Dans l’agglomération nantaise, des municipalités ont mis au point une telle formule. Notre association a été sollicitée par les responsables de NANTES et SAINT-HERBLAIN, pour aider à la mise au point du tableau de garanties, et sélectionner les meilleures offres.
C’est Liliane BLIN, notre spécialiste bénévole en assurance, qui a principalement contribué à ce projet. Elle a fourni un important travail d’examen des garanties, vérification des tarifs, enquête en client mystère. Sa compétence et son exigence à l’égard des professionnels ont été fort utiles à la sélection des formules proposées et organismes retenus.
Le choix, plutôt difficile
Nous avons pensé faire profiter nos adhérents des enseignements à tirer de cette démarche. Cela se concrétise dans ce numéro de CONSO’NANTES, avec l’article (en actualités, page 3) sur une sélection de quatre mutuelles santé, qui nous paraissent présenter les meilleures offres, en termes de prix et de garanties. C’est un sujet d’actualité, parce que la résiliation d’un contrat de mutuelle santé doit s’effectuer en fin d’année, et souvent fin octobre au plus tard.
Nous organiserons également des séances d’information avec ces tableaux, pour alimenter nos ateliers citoyens de sensibilisation des consommateurs aux problématiques du quotidien (les RV CONSO).
La sélection, sans la plus grosse
Notre tableau présente seulement quatre organismes, assez peu connus, et relevant d’un périmètre plutôt local.
Nous n’avons pas retenu HARMONIE, la plus importante (depuis 2012) des mutuelles interprofessionnelles. En réalité, cet organisme très dominant (y compris dans sa communication) présente des tarifs nettement plus élevés, pour des prestations et avantages comparables.
Certes, cette mutuelle a annoncé vouloir anticiper la réforme du « reste à charge zéro », dès le 1er juillet 2019, ce qui est très méritoire. Mais les modalités de cette mesure, fort avantageuse pour ses adhérents, n’ont été confirmées aux professionnels de santé et agences HARMONIE que plusieurs semaines après cette date. Cafouillage ?

Octobre 2019 par  Hervé LE BORGNE