UFC-Que Choisir de Nantes

Médias

Télénantes- Chronique conso du 5 juin 2024 spéciale Jeux Olympiques

Retrouvez toutes les deux semaines l’UFC-Que Choisir de NANTES sur Télénantes ! Nous vous parlons d’un sujet d’actualité et nous répondons à la question d’un consommateur : écrivez-nous sur contact@nantes.ufcquechoisir.fr.
À l’occasion du passage de la flamme olympique en Loire-Atlantique ce 5 juin, nous faisons le point sur les pièges à éviter en lien avec les Jeux olympiques et paralympiques Paris 2024.
  • Arnaque aux faux billets gratuits pour la cérémonie d’ouverture
Environ 220 000 personnes pourront assister gratuitement à la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques et paralympiques le 26 juillet 2024 au soir sur la Seine à Paris.
Mais des escrocs en profitent pour tenter de soutirer aux amateurs de sport leur argent et leurs données personnelles. En effet, des individus ou des organismes se font passer pour PARIS 2024 et prétendent distribuer, en collaboration avec le Comité national olympique et sportif français, des billets gratuits pour la cérémonie d’ouverture des Jeux, en contrepartie du paiement de frais de port. La DGCCRF a récemment alerté à ce sujet.
Le but est d’obtenir des informations personnelles, voire des données bancaires, ce qui engendre un risque de phishing (hameçonnage), puis de fraude et d’escroquerie.
Il faut savoir que PARIS 2024 n’émet aucun titre papier pour les sessions des JO : tous les billets seront dématérialisés. Il n’est donc pas possible de s’en procurer par envoi postal.
  • Arnaque à la billetterie
Plus de 80 % des places pour les Jeux sont déjà vendues et les tentatives d’escroquerie se multiplient pour attirer celles et ceux qui voudraient vraiment y assister.
Fin mai 2024, plus de 280 fausses billetteries en ligne ont été détectées, d’après Étienne LESTRELIN, le capitaine de gendarmerie qui pilote la lutte contre la fraude aux ventes de places pour les Jeux olympiques. Il faut surtout retenir que le seul distributeur autorisé est https://tickets.paris2024.org/.
Il existe deux types d’arnaques à la billetterie : les plateformes qui sont conçues pour récupérer les données personnelles (adresses mail, numéros de téléphone, coordonnées bancaires…), et les sites qui proposent des titres pour tous les évènements, y compris les Jeux olympiques et paralympiques. Mais en réalité, ces plateformes ne détiennent pas encore les places qu’elles vendent, et ce ne sera jamais le cas : PARIS 2024 a prévu une billetterie 100 % digitale. Les billets seront à retrouver sur l’application « Paris 2024 tickets » (à télécharger), et chaque titre sera doté d’un QR Code généré juste avant l’épreuve, pour éviter tout détournement.
Depuis l’application officielle, il sera aussi possible de céder sa place à un tiers. Ce sera le seul espace autorisé pour la revente de billets entre particuliers, et il ne sera pas possible de faire un bénéfice en revendant des places à la dernière minute au prix fort.
En cas de doute, il vaut mieux se renseigner directement auprès de l’équipe de PARIS 2024 par mail sur integrityandenforcement@paris2024.org et auprès de notre association.
Si vous estimez avoir été victime d’une escroquerie ou, plus généralement, si vous souhaitez nous signaler un dysfonctionnement lié à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (problèmes avec les applications officielles de Paris 2024, etc.), n’hésitez pas à déposer votre témoignage sur notre site.
  • Arnaque à la location de logement
Les risques d’arnaques à la location de logement sont les mêmes à toute période de l’année, mais il faudra se montrer particulièrement vigilant durant les Jeux.
D’une part, il faut se méfier des annonces de logement sur les plateformes en ligne, qui ne font que l’intermédiaire entre l’hôtelier ou le particulier qui propose une location (chambre ou logement entier). Certaines annonces sont clairement une arnaque, pour un logement qui n’existe pas en réalité. Quelques astuces permettent de les débusquer : la location d’un logement affichée à un prix très bas est mauvais signe, tout comme le fait que le propriétaire demande à échanger par un autre moyen que la plateforme. C’est pire s’il réclame un paiement en dehors du site de réservation en ligne.
Il est probablement plus prudent de réserver un logement ou une chambre auprès d’un professionnel en direct, ou au moins auprès d’un particulier qui a déjà reçu de bons avis sur son annonce.
D’autre part, il vaut mieux comparer les tarifs proposés : si on veut se rassurer en prenant une chambre d’hôtel en direct, on risque de supporter des prix très élevés. Que Choisir a relevé les tarifs des hôtels pour la nuit de la cérémonie d’ouverture le 26 juillet à Paris. Ils restent encore bien plus élevés que d’habitude : sur les 80 établissements parisiens testés, une chambre coûtera 161 % plus cher pour la nuit du 26 au 27 juillet que pour celle du 12 au 13 juillet. Le prix moyen d’une nuitée serait alors de 1 033 €, contre 317 € en temps normal !
Mieux vaudra donc prendre le temps de comparer pour trouver un hébergement à un tarif abordable, d’autant plus que l’hôtelier n’a pas l’obligation de rembourser le prix payé en cas d’annulation par le client. Il faut se référer aux conditions contractuelles de l’hébergeur si elles existent, ou faire appel à l’assurance annulation éventuellement souscrite.

June 2024 par l’UFC-Que Choisir de Nantes