UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité

Vos chroniques du 16 et 17 décembre

Chronique « Quick Conso » (7 h 15 -8 h 15 -9 h 15 -15 h 15 le samedi et le dimanche) :
16/12 : Retraite : nouveau service d’information gratuit
17/12 : Internet : contrôler ses données sur le web

Retraite : nouveau service d’information gratuit
Les démarches pour préparer sa retraite sont encore très compliquées, mais un nouveau service en ligne peut aider à s’informer.
Un nouveau site public, commun à tous les organismes de retraite, est en ligne pour renseigner les futurs retraités sur leurs droits : mesdemarchesretraite.fr.
Cette plateforme est universelle (tous les régimes de retraite sont ensemble), gratuite, et fiable : elle permet à chacun, même sans connaissances particulières sur le sujet, de comprendre la marche à suivre pour faire évaluer ses droits futurs auprès de son organisme de retraite, qui déterminera le montant à percevoir.
Son usage est facile : aucune inscription, aucun identifiant ne sont exigés.
Les démarches répertoriées portent sur la retraite de base, ainsi que les régimes complémentaires obligatoires (AGIRC-ARRCO pour les salariés du secteur privé, IRCANTEC pour les contractuels de la fonction publique).

Internet : contrôler ses données sur le web
Toute personne peut demander aux opérateurs du web de corriger ou supprimer des informations personnelles inexactes ou non autorisées.
Lorsqu’un moteur de recherche a référencé un document ou une image qui porte atteinte à la réputation d’une personne, ou révèle des informations privées (religion, intimité…), l’intéressé peut réclamer la suppression du lien, dans les réponses apportées aux recherches des internautes.
Si l’opérateur accepte de supprimer cette référence, cela veut dire qu’elle ne sera plus fournie en réponse aux recherches concernant la personne.
C’est GOOGLE qui décide : une demande de déréférencement doit être justifiée, et l’opérateur apprécie la non-conformité du document avec les règles de respect de la vie privée ou du droit à l’information du public.
En cas de refus, un recours est possible auprès de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL).

Décembre 2017 par l’UFC-Que Choisir de Nantes