UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité

Vos chroniques du 30 et 31 décembre

Chronique « Quick Conso » (7 h 15 -8 h 15 -9 h 15 -15 h 15 le samedi et le dimanche) :
30/12 : Internet : FNAC piraté
31/12 : Transports : vélo électrique sans prime

Internet : FNAC piraté
L’espace de marché de grands sites comme FNAC, AMAZON, ou CDISCOUNT, c’est une formule qui permet à d’autres vendeurs indépendants de profiter des grandes enseignes. On dit que ces « petits » vendeurs sont hébergés en « place de marché ».
Quand on achète en ligne, il faut être attentif au nom du vendeur, qui n’est pas toujours celui du site : les conditions commerciales ne sont pas les mêmes, pour la livraison comme pour la garantie, et le recours ne sera pas toujours facile, surtout avec des vendeurs situés à l’étranger.
Sur le site de la FNAC, cet espace a été piraté : des escrocs se sont installés sous le compte de vendeurs, pour faire des propositions très avantageuses, mais inexistantes, sous leur nom. L’escroc envoie un mail à l’emblème de la FNAC, pour réclamer un paiement par virement, sur un compte établi à l’étranger. Il n’y aura jamais de livraison.
La FNAC n’a pas réagi très efficacement à ces opérations crapuleuses : il y a pourtant une responsabilité de l’enseigne, en l’absence d’information sur les risques pour les clients internautes. On ne sait pas non plus si les données personnelles des clients ont été piratées.
Les associations locales de l’UFC-Que Choisir peuvent vous aider en cas de problème, et surtout en cas de refus de remboursement.

Transports : vélo électrique sans prime
L’aide de 200 € pour l’achat d’un vélo électrique disparaît, quelques mois seulement après son entrée en vigueur.
Le gouvernement supprime l’aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE), à compter du 1er février 2018 : cette aide aura donc vécu moins d’un an, depuis le printemps 2017.
Le vélo électrique est pourtant une solution de déplacement alternatif, même pour des personnes aux ressources physiques limitées. Il peut réduire le recours à l’automobile, en ville ou en campagne. Il permet aussi une activité physique réelle, même si elle n’est pas sportive, pour un grand nombre d’utilisateurs.
Même sans l’aide financière d’État, il reste d’autres formules d’encouragement : certaines villes apportent un coup de pouce, même sous conditions de ressources, pour l’achat de ce type de cycle, qui reste à un prix élevé : entre 800 et 3.000 € pour un modèle urbain de bonne qualité, avec une autonomie de batterie satisfaisante.

Décembre 2017 par l’UFC-Que Choisir de Nantes

Même catégorie

Bonne Année 2018

Bonne Année 2018

1 janvier 2018