UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité

Vos chroniques du 27 et 28 janvier

Chronique « Quick Conso » (7 h 15 -8 h 15 -9 h 15 -15 h 15 le samedi et le dimanche) :
27/1 : Auto -voitures électriques peu autonomes
28/1 : Santé -cosmétiques en surdose

Auto : voitures électriques peu autonomes
L’autonomie déclarée par les constructeurs pour leurs voitures électriques est très surévaluée, comme le montrent les tests réalisés par QUE CHOISIR.
Lorsqu’on essaie une voiture en trafic normal, avec les arrêts de croisements et les ralentissements de trafic, en fonction de la météo et avec plusieurs conducteurs aux pratiques différentes, on mesure mieux les capacités réelles des véhicules.
C’est ce qui a permis de vérifier que la norme d’homologation pour l’autonomie des automobiles électriques est inadaptée : elle permet seulement de comparer des modèles, mais ne renseigne absolument pas le client sur la durée attendue de roulage avant recharge.
Ainsi, les résultats de QUE CHOISIR montrent que l’autonomie des véhicules électriques testés n’atteint pas 60 % des performances annoncées par les constructeurs, français ou étrangers : 232 km parcourus au lieu de 400 annoncés avec la RENAULT ZOÉ, 304 km au lieu de 520 avec l’OPEL AMPERA.

Santé : cosmétiques en surdose
Une étude récente mesure les effets cumulés des cosmétiques, utilisés en surdoses ou cumulés : les effets indésirables augmentent, évidemment.
Selon une étude d’un laboratoire de l’université de BREST, les femmes utilisent jusqu’à seize produits cosmétiques par jour : ce n’est pas un maximum, mais une moyenne !
Ces chercheurs ont mesuré pendant plus de trois ans l’usage de cosmétiques par plus de 20.000 personnes. C’est donc une étude en conditions réelles de l’exposition effective des utilisateurs de cosmétiques aux dangers des composants chimiques de ces produits.
Les autorités sanitaires évaluent le risque en fonction des doses préconisées par les industriels, mais cette étude révèle que les utilisateurs emploient des quantités bien supérieures, dans la vie courante. Le danger est donc augmenté d’autant.
Les résultats sont assez alarmants : en moyenne, les femmes utilisent plus de 15 cosmétiques, et les enfants 5 (en comptant les lingettes, beaucoup trop employées au lieu de se laver ou rincer la bouche ou les mains).
Les quantités employées sont également excessives, surtout pour les dentifrices et les crèmes solaires pour enfants.

Janvier 2018 par l’UFC-Que Choisir de Nantes