UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité

Vos chroniques du 10 et 11 mars

Chronique « Quick Conso » (7 h 15 -8 h 15 -9 h 15 -15 h 15 le samedi et le dimanche) :
10/3 : Santé -nanoparticules sur l’étiquette.
11/3 : Internet -Avis en ligne réglementés.

Santé : nanoparticules invisibles sur l’étiquette
Beaucoup de colorants chimiques contiennent des nanoparticules : ces composants ultramicroscopiques dont on connaît mal les effets sur l’organisme humain, sont trop rarement indiqués sur les emballages. 
Les nanoparticules sont invisibles sur les étiquettes, aussi bien pour les médicaments que pour les aliments et les cosmétiques : c’est le constat de QUE CHOISIR sur 20 produits examinés au microscope.
La réglementation impose pourtant aux fabricants la mention des nanoparticules sur l’emballage ou l’étiquette des aliments et des cosmétiques. Mais la plupart ne le font pas, comme l’avaient déjà montré les contrôles de la Répression des fraudes en 2017.
Cette invisibilité est inacceptable, car le consommateur doit pouvoir éviter les « nanos » s’il le souhaite.
En effet, leurs dimensions hyper microscopiques facilitent la pénétration dans l’organisme et le franchissement des barrières biologiques.
Ces nanoparticules sont présentes en particulier dans des composants de produits comme des bonbons M&M’S, du café cappuccino MAXWEL, un dentifrice AQUAFRESH, ou le GLOSS de BOURJOIS…

Internet : avis en ligne réglementés
Un nouveau décret fixe des limites aux pratiques des plateformes qui publient des avis de consommateurs en ligne, pour éliminer les faux avis et les commentaires trompeurs.
Selon une enquête officielle de la Répression des fraudes en 2016, plus de la moitié des sites contrôlés présentaient des avis de consommateurs irréguliers.
Ces faux avis proviennent soit des professionnels concernés (en positif), soit de leurs concurrents (en négatif). Mais ils peuvent aussi être postés en séries par des agences spécialisées (en positif ou négatif : cela dépend de celui qui paie…).
Désormais, tous les sites de commerce qui présentent des avis de clients doivent préciser si ces commentaires ont été ou non contrôlés. Mais le contrôle effectif n’est pas obligatoire : le site doit simplement porter l’indication, si c’est vérifié ou non.
Pour éviter les arnaques aux faux avis, il vaut mieux vérifier sur le site s’ils sont contrôlés (c’est donc désormais une information obligatoire), et sinon se méfier des commentaires tous ou trop favorables.

Mars 2018 par l’UFC-Que Choisir de Nantes