UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité

Vos chroniques du 28 et 29 avril

Chronique « Quick Conso » (7 h 15 -8 h 15 -9 h 15 -15 h 15 le samedi et le dimanche) :
28/04 : Faire mesurer son exposition aux ondes électromagnétiques
29/04 : Produits vaisselle allergisants

Pratique : faire mesurer son exposition aux ondes électromagnétiques
Chacun peut demander que soient mesurés les champs électromagnétiques auxquels il est exposé dans son lieu de résidence.
Tout citoyen peut obtenir la prise de mesures des émissions d’ondes électromagnétiques, dans le voisinage de son domicile.
Il faut pour cela remplir un imprimé disponible en ligne, le remettre à la Mairie, la Préfecture, ou une association agréée comme l’UFC-Que Choisir, qui le transmettra au service public chargé de vérifier les normes d’émissions dans les logements privés proches d’antennes relais ou concentrateurs.
Le coût est financé par les opérateurs de télécommunications : c’est donc gratuit pour le demandeur.
On observe que les résultats sont toujours dans la norme : les opérateurs respectent scrupuleusement les plafonds d’émissions tolérés, avec une bonne marge de sécurité, pour garantir leurs installations.
En réalité, le principal danger des ondes électromagnétiques ne provient pas des relais, mais des appareils individuels, portés près du corps, qui émettent pour atteindre les antennes…

Pratique : produits vaisselle allergisants
Les tests réalisés par QUE CHOISIR sur des produits pour la vaisselle montrent que les industriels incorporent trop de chimie suspecte, en particulier des allergènes.
Les analyses de produits liquides spécifiques pour la vaisselle à la main révèlent encore un recours massif à la chimie par les industriels qui les fabriquent.
Malheureusement pour les consommateurs, les indications sur le flacon sont plus flatteuses que sincères : même les produits qui s’affichent « pour peaux sensibles » contiennent un conservateur très courant, allergisant majeur.
La mention « testé dermatologiquement » n’est pas plus rassurante : elle ne veut rien dire, mais n’est pas interdite, parce qu’il n’existe pas de véritable réglementation sanitaire pour les produits nettoyants.
Seule la mention « hypoallergénique » présente un intérêt : les produits qui l’affichent sont en général sans allergènes.

Avril 2018 par l’UFC-Que Choisir de Nantes