UFC-Que Choisir de Nantes

Actualité

Vos chroniques du 19 et 20 mai

Chronique « Quick Conso » (7 h 15 -8 h 15 -9 h 15 -15 h 15 le samedi et le dimanche) :
19/05 : Banque, en cas de fraude,  vos droits, vos devoirs
20/05 : Comparer les devis d’opticiens

Banque : en cas de fraude, vos droits, vos devoirs
La législation européenne veut encourager les paiements dématérialisés. En contrepartie, le client est très protégé contre les fraudes, même en cas de vol ou perte.
Le porteur d’une carte bancaire a deux obligations : faire opposition rapidement en cas de perte ou vol, et dissimuler son code confidentiel.
La banque devra rembourser sans discussion tous les paiements ou débits frauduleux effectués avant l’opposition. Seule une franchise de 50 € (depuis avril 2018) est à la charge du client, mais à condition que le banquier prouve l’utilisation du code confidentiel pour valider l’opération.
C’est seulement si le banquier démontre une faute grave du client que la totalité des sommes litigieuses avant opposition reste à sa charge : une négligence dans la protection de la carte ou du code confidentiel.
Mais pour les paiements par carte sans contact, le client sera intégralement remboursé de tous les règlements faits sans contact, avant et après l’opposition : c’est la contrepartie de la facilité de ce mode de paiement.

Commerce : comparer les devis d’opticiens
Les professionnels de l’optique ont très mal supporté le comparateur de prix des verres et montures publiés par l’UFC-Que Choisir. Mais la justice vient de donner raison à notre association : c’est un marché ouvert à la concurrence, presque comme les autres.
Un groupement d’opticiens avait engagé un procès contre l’UFC-Que Choisir, pour interdire la publication de son nouveau comparateur sur les prix des lunettes. Il a perdu.
Ce comparateur montre que les devis d’opticiens, pour une même prescription de verres correcteurs, peuvent aller du simple au triple.
Chacun peut en faire facilement l’expérience : il suffit d’une ordonnance, de fixer ses préférences de verres (tel fournisseur français très connu, telles caractéristiques de confort visuel), et la monture (matériau et marque). Si l’on présente ces paramètres dans trois magasins différents, on obtiendra des écarts de prix invraisemblables (au moins du simple au double).
En 2019 au plus tard, cette profession sera soumise à une nouvelle obligation de devis préalable, à partir d’un modèle standard, facilitant les comparaisons.
1

Mai 2018 par l’UFC-Que Choisir de Nantes